OM : Un ancien entraîneur chouchou du Vélodrome bientôt de retour aux affaires ?

Entraîneur de l’OM entre 2019 et 2021, André Villas-Boas a laissé un excellent souvenir à l’OM.

Sommaire

Sans club, il fait partie des techniciens cités pour reprendre les rênes de la sélection portugaise, l’un de ses vieux rêves.

Eliminé en quarts de finale de la Coupe du monde 2022, le Portugal a vécu un moment compliqué en perdant face au Maroc. Dans la foulée, Fernando Santos, le sélectionneur, est forcément en grand danger par rapport à sa place et devrait faire ses valises prochainement. Pour sa succession, de nombreux candidats arrivent en tête et les Portugais rêvent même de voir José Mourinho débarquer à ce poste, avec un traitement spécial pour que celui-ci puisse exercer la fonction d’entraîneur à l’AS Rome en même temps. Mais c’est un tout autre profil qui pourrait remplacer Santos bientôt, pour terminer sa carrière d’entraîneur.

Un dernier défi

Entraîneur de l’OM de 2019 à 2021, André Villas-Boas n’avait pas été ridicule mais n’a pas repris sa fonction ailleurs depuis. Le Portugais, qui entraîne depuis plus de 20 ans, est passé par quelques autres grands clubs en Europe, à l’image du FC Porto, Chelsea, l’Inter Milan ou encore Tottenham. Dans un entretien accordé au début de l’année au quotidien britannique The Sun, il serait à la recherche d’un poste de sélectionneur pour terminer sa carrière. A 45 ans, il pourrait donc prendre la relève de Fernando Santos et son profil fait partie de ceux cités pour reprendre ce fauteuil.

Une place difficile à gagner

S’il souhaite terminer sa carrière par un poste de sélectionneur, André Villas-Boas aura peut-être des difficultés à devenir celui du Portugal puisque les places sont chères. En effet, il n’est pas forcément la priorité de la fédération portugaise, qui se penche plutôt sur José Mourinho. Mais ce dossier semble difficile à boucler puisqu’il sera compliqué de convaincre l’un des entraîneurs les plus célèbres dans le monde du football à l’heure actuelle.

D’autant plus que si jamais le Portugal n’accueillait pas José Mourinho comme sélectionneur, le poste pourrait revenir à celui qui dirige l’équipe U21, Rui Jorge. André Villas-Boas, qui rêve certainement d’entraîner l’équipe nationale de son pays d’origine, va devoir patienter en espérant connaître une issue positive. Déjà troisième entraîneur portugais pour cette édition de la Coupe du monde, son nom avait été évoqué les années précédentes. Il pourrait alors lancer le Portugal vers l’objectif Mondial 2026, pour « finir sa carrière sur une Coupe du monde ».

Lire aussi  Nice - RC Lens : Un crash-test grandeur nature pour 2023 !