OM : La gourmandise de McCourt va finir par plomber le vestiaire…

A la demande de Frank McCourt, l’OM ne cèdera pas Gerson en dessous de son prix d’achat, à savoir 20 millions d’euros. Mais à ce tarif, le Brésilien n’ira nulle part. Et ça ne fait pas les affaires d’Igor Tudor.

Sommaire

Les négociations sont terminées. Flamengo et l’OM n’ont pas réussi à s’entendre sur le transfert de Gerson. Le retour tant espéré du Brésilien chez lui, à Flamengo, n’aura visiblement pas lieu. Malgré de longues semaines de discussions, les deux clubs n’ont pas réussi à trouver de terrain d’entente. Et notamment parce que l’OM ne veut en aucun cas baisser son prix. Pablo Longoria a fait connaître son tarif : 20 millions d’euros.

Et Frank McCourt ne bougera pas d’un poil.

A 20 millions d’euros, c’est cuit

Si le talent de Gerson est évident, ses performances des derniers mois ne plaident clairement pas en sa faveur. Et dans un contexte où chaque club compte ses sous, qui va oser investir 20 millions d’euros sur un milieu de terrain en perte de vitesse ? Certes, Gerson a montré de belles choses la saison passée, sous les ordres de Jorge Sampaoli. Certes, il a le talent pour briller comme un Bruno Guimaraes (Newcastle) par exemple. Mais l’incertitude qui plane autour de son état de forme à court terme, pour être efficace et brillant pour cette deuxième partie de saison 2022-2023, limite les opportunités. Les clubs qui veulent recruter en janvier sont là pour mettre la main sur des joueurs capables de performer de suite.

A 20 millions d’euros, c’est un moindre mal…

McCourt ne baissera pas son prix

Pour équilibrer ses comptes, Frank McCourt a besoin de 20 millions d’euros. Il ne démordra pas pour Gerson. 20 millions d’euros ou rien. L’été dernier, il a suffisamment fait d’effort pour laisser partir des joueurs sans retomber sur ses pattes (Radonjjic, Milik, Strootman…). C’est pour ces raisons que l’OM est ferme et ne lâchera pas. Pablo Longoria a des consignes, il les suit à la lettre. Le souci, c’est que Flamengo n’a pas cet argent. Et Flamengo est l’unique piste chaude pour Gerson… Le club connaît parfaitement ce joueur puisqu’il a éclos sous ses couleurs.

Le fantôme de Gerson va planer sur le vestiaire

Les conséquences pour l’OM sont néanmoins fâcheuses. Gerson, qui pensait partir et qui commençait déjà à se projeter, fait demi-tour et va regagner le groupe. Dans quel état d’esprit ? Pas celui d’un joueur revanchard, comme a pu l’être Bamba Dieng. Mécontent de sa situation, Gerson est surtout en désaccord total avec la méthode d’Igor Tudor. Il ne veut pas collaborer avec lui. Le début de leur histoire le montre, entre eux, c’est chien et chat. Lors du stade pré-saison en Angleterre, Gerson et Tudor en sont presque venus aux mains ! Le Brésilien avait même souhaité quitter le stage et envisageait déjà sérieusement un avenir loin de Marseille. Revenu à la raison, Gerson a tenté de gagner sa place, comme Dimitri Payet. En vain. Ce retour contraint et forcé ne laisse présager rien de bon.

Lire aussi  OM : Prêt à tout, il part en guerre contre Pablo Longoria !

Tudor ne sait pas faire semblant

La gourmandise de l’OM va finir par plomber le vestiaire phocéen. Déjà fragilisé par une série de mauvais résultat à l’automne, et l’élimination rocambolesque de toutes compétitions européennes, le groupe marseillais va reprendre 2023 avec le dossier Gerson en toile de fond. Igor Tudor, avec sa personnalité sans concession, ne fera aucun cadeau à son joueur. Incapable de faire semblant, le Croate va même redoubler d’exigence… Pas sûr que cela apaise vraiment les tensions qui jaillissent régulièrement du vestiaire. Si le Vélodrome est un volcan, l’effectif marseillais l’est de plus en plus sous les ordres d’un Igor Tudor parfois plus fou qu’El Loco Sampaoli