Comme Endrick, le Real Madrid a dépensé une fortune sur des pépites pour… pas grand-chose au final !

Le Real Madrid n’a pas toujours eu la main heureuse dans le recrutement de jeunes talents.

Sommaire

Plusieurs d’entre eux se sont plantés malgré les millions d’euros investis sur leur potentiel.

Alors que le Real Madrid devrait remporter le dossier très chaud Endrick, jeune Brésilien de 16 ans, le club de la capitale espagnole poursuit sur sa stratégie de recruter de jeunes joueurs très prometteurs pour en faire de grands joueurs capables de briller sur la scène internationale. Si ces dernières années cette stratégie a plutôt bien fonctionné, en recrutant Vinicius Junior ou Rodrygo par exemple, il y a tout de même eu quelques ratés. Comme à son habitude, le Real n’hésite pas à investir de belles sommes d’argent pour garnir son effectif de jeunes talents prêts à exploser. Retour sur les profils qui ont manqué leur progression dans le club de la capitale espagnole.

Martin Odegaard, la promesse à Arsenal

Il fait sûrement partie des plus jeunes joueurs de l’histoire à avoir fait ses débuts professionnels. C’était en 2014, chez lui en Norvège, à l’âge de 15 ans. Après une saison dans son club de Stromsgodset, il rejoint le Real Madrid pour jouer avec la réserve, même s’il s’entraîne déjà avec l’équipe première. Selon plusieurs informations, son transfert aurait coûté seulement quelques millions d’euros et Odegaard fait même ses débuts en Liga en remplaçant Cristiano Ronaldo, à seulement 16 ans, devenant le plus jeune joueur du Real à jouer en championnat. Mais par la suite, il a fait ses classes dans l’équipe réserve pour finalement ne jouer que très peu chez les « grands », passant par plusieurs prêts dont Arsenal. Le club anglais, convaincu, l’a recruté en 2021 et il semble être prêt pour exploser au plus haut niveau.

Reinier Jesus, l’éclosion compliquée

Comme bien souvent, le Brésil regorge de jeunes talents capables de s’illustrer en Europe et sur le devant de la scène internationale. Ainsi, Reinier a été recruté au Real alors qu’il évoluait à Flamengo et son transfert début 2020 alors qu’il venait de fêter son dix-huitième anniversaire s’est conclu entre 30 et 40 millions d’euros. Il rejoint donc l’effectif de la réserve et espère suivre les pas de ses compatriotes Vinicius et Rodrygo, une comparaison qui n’arrivera jamais. Jamais capable de s’imposer, Reinier a fini par être prêté à Dortmund, où il ne s’est pas montré très efficace, avant de faire son retour en Liga cette saison à Girone.

Mais pour le moment, les choses sont difficiles…

Takefusa Kubo, le « Messi japonais »

Formé pendant quatre ans au FC Barcelone pendant sa jeunesse, Takefusa Kubo a fini par revenir au Japon pour effectuer ses débuts professionnels à Tokyo. Mais en 2019, alors qu’il vient de fêter ses 18 ans, il est transféré au Real Madrid, alors que les médias espagnols le qualifient de « Messi japonais ». S’il a impressionné en stage, il n’a jamais porté le maillot du club de la capitale espagnole et a enchaîné les prêts en Espagne, avant de rejoindre la Real Sociedad.

Lire aussi  Mercato : L'OM s'offre une jolie cible du PSG !