Coupe du Monde : L’équipe de France plombée par… son banc ?

EQUIPE DE FRANCE

Face à la Tunisie, les coiffeurs de l’équipe de France n’ont clairement pas été à la hauteur. De quoi nourrir les inquiétudes pour la suite de la compétition. Sur le banc, Didier Deschamps n’a pas de solutions comme en 2018.

Sommaire

Déjà qualifié pour les huitièmes de finale, Didier Deschamps avait décidé de grandement faire tourner son effectif contre la Tunisie, avec pas moins de 9 changements dans le onze de départ. L’occasion pour certains joueurs de se montrer, avec l’ambition de convaincre le sélectionneur de leur donner plus de temps de jeu pour la suite de la compétition. Au vu de la piètre performance réalisée par les Bleus, certains joueurs ont bien raté leur coup, et sont loin d’avoir marqué des points dans l’esprit de Deschamps.

Une performance collective désastreuse

Il faut dire que certains joueurs n’avaient pas été mis dans les meilleures conditions pour exceller, à l’image de Camavinga aligné en latéral gauche et Disasi au poste de défenseur droit. Pour d’autres, les excuses sont inexistantes et certains joueurs n’ont tout simplement pas été au niveau. Sans pointer du doigt un joueur en particulier, c’est l’entièreté du collectif qui n’a pas été au rendez-vous, et qui pose donc la question du niveau réel des remplaçants tricolores. L’équipe de France possède-t-elle un groupe avec une profondeur de banc suffisante en termes de qualité ?

Une profondeur de banc trop légère

La réponse est évidente, et la rencontre contre la Tunisie a mis en lumière un problème bien réel : les remplaçants de l’équipe de France sont bien loin du niveau des titulaires. Par conséquent, les Bleus doivent à tout prix éviter de perdre des joueurs de premier plan sur blessure, dans la mesure où les remplaçants n’offrent pas du tout le même rendement. Alors que les rencontres peuvent s’enchainer rapidement au cours de la phase à élimination directe, les joueurs de second plan pourraient être amenés à jouer un rôle grandissant. Et a ce petit jeu-là, l’équipe de France ne semble pas être la mieux armée, alors qu’une équipe comme le Brésil possède une profondeur de banc incroyable. Deschamps l’a bien compris, il ne pourra pas compter sur l’apport de ses remplaçants comme ce fut le cas en 2018.

Lire aussi  France - Maroc : Qui est Sofyan Amrabat, le diamant de la défense marocaine ?

France – Pologne, quelle heure, quelle chaîne ?

Le rendez-vous que tous les supporters de l’équipe de France attendent ce week-end a lieu ce dimanche, 16h. Un match bien évidemment retransmis en clair par TF1, Grégoire Margotton assisté de Bixente Lizarazu aux commentaires et Saber Desfarges sur le terrain. beIN Sports 1 et beIN Sports 2 seront également à la diffusion de ce huitième de finale.